L'Office des étrangers peut décider de maintenir une personne dans un centre fermé afin d'exécuter l'éloignement du territoire. En cas d’interception, le service de police organise son transfert vers un centre fermé déterminé par l’Office des étrangers.

Les lieux d'hébergement sont une alternative à la détention des familles avec des enfants mineurs.

Les étrangers détenus en prison et sans droit de séjour en Belgique peuvent être éloignés directement à partir de la prison ou être transférés dans un centre fermé.

Lorsqu'un étranger en séjour illégal est éloigné à partir d'un centre fermé, é d’un lieu d'hébergement ou d'une prison, on parle toujours d'un départ forcé, même si ce dernier exprime sa volonté de retourner dans son pays.

Lorsqu'un étranger en séjour irrégulier est transféré dans un centre fermé, il reçoit des informations relatives au retour volontaire assisté. Il est également informé des différentes étapes de la procédure de retour forcé.

Chaque centre fermé dispose des brochures d’informations traduites en plusieurs langues, qui sont remises aux occupants. Les fonctionnaires de retour assurent l’accompagnement des occupants durant leur séjour dans le centre et les aident psychologiquement à accepter leur retour.

En prison, les étrangers sont informés par les accompagnateurs de retour.

Le retour peut être organisé via :

  • la voiture s’il s’agit d’un pays voisin
  • le train
  • un vol régulier avec ou sans escorte de l'OE et/ou de la police fédérale
  • un vol spécial

Toute personne qui fait l’objet d’un éloignement doit être en possession d’un document de voyage valable.

Avantages d’un départ rapide :
- Moins de remboursements pour ceux qui souhaitent retourner en Belgique ou moins de frais pour le garant ou l'employeur. Lisez plus à ce sujet dans la rubrique Remboursement des frais d’éloignement.
- Possibilité de choisir une destination préférée
- Un séjour plus court dans le centre fermé
- Un retour sans escorte policière

Inconvénients d’un rapatriement avec escorte policière
- Un séjour plus long dans le centre fermé
- Impossible de choisir la destination préférentielle : ils sont rapatriés dans la capitale du pays concerné
- Des coûts plus élevés à rembourser si l'on veut revenir en Belgique. Lisez plus à ce sujet dans la rubrique Remboursement des frais d’éloignement.