Ignorer les commandes du ruban
Passer au contenu principal

Le_jeune_au_pair

 
Le jeune au pair

 

(Autorisation de séjour provisoire: 3 mois et plus)

Le jeune au pair et la famille d’accueil
L’autorisation de séjourner plus de 3 mois en Belgique
Où introduire la demande d’autorisation de séjour?
Les textes utiles

 

Le jeune au pair et la famille d’accueil

> Le jeune au pair est un jeune accueilli temporairement au sein d’une famille, où il est logé et nourri en contrepartie de légères tâches courantes d’ordre familial, en vue de perfectionner ses connaissances linguistiques et d’accroître sa culture générale par une meilleure connaissance du pays en participant à la vie de la famille d’accueil.

Une famille et un jeune étranger ne peuvent entamer un placement au pair sans en avoir préalablement obtenu l’autorisation de la part de la Région compétente (autorisation d’occupation et permis de travail).

Une famille d’accueil ne peut avoir une autre autorisation d’occupation d’un jeune au pair en cours.

La durée de validité de l’autorisation d’occupation et du permis de travail relatifs au jeune au pair ne peut excéder 1 an.

L’autorisation d’occupation et le permis de travail relatifs au jeune au pair ne peuvent être renouvelés qu’une seule fois et dans la mesure où le placement n’excède pas une durée totale d’1 an.

Un éventuel changement de famille d’accueil n’est possible qu’une seule fois et dans la mesure où la durée totale du placement du jeune au pair n’excède pas une durée totale d’un an et pour autant que toutes les autres conditions d’octroi de l’autorisation d’occupation et du permis de travail soient également remplies.

> Les conditions à remplir par le jeune au pair et la famille d’accueil pour obtenir les autorisations de travail sont les suivantes :

 

Le jeune au pair doit :

a) être âgé de 18 ans au moins et ne pas avoir atteint l’âge de 26 ans à la date d’octroi de l’autorisation d’occupation et du permis de travail;
b) prendre l’engagement de n’occuper en Belgique aucun emploi pendant la durée du placement au pair;
c) être porteur d’un titre qui lui donne accès, dans le pays d’origine, à l’enseignement supérieur ou rapporter la preuve qu’il a suivi des cours au moins jusqu’à l’âge de 17 ans;
d) avoir une connaissance de base de la langue usuelle de la famille d’accueil ou prendre l’engagement d’acquérir cette connaissance de base par la poursuite d’un cours intensif de langue immédiatement après l’arrivée en Belgique;
e) suivre, pendant la durée du placement au pair, des cours dans un établissement reconnu, agréé ou subsidié par l’une des Communautés ou déterminé par le Ministre régional qui a l’emploi dans ses attributions et enseignant la ou les langues de la Région en fournissant trimestriellement une attestation de présence effective à ces cours;
f) ne pas avoir déjà bénéficié antérieurement d’un permis de travail en Belgique à quelque titre que ce soit (sauf le cas d’un permis de travail en qualité de jeune au pair qui n’aurait pas épuisé la durée maximale de 12 mois d’occupation qui peut être accordée).

 

La famille d’accueil doit :

a) compter parmi ses membres au moins un enfant n’ayant pas atteint l’âge de 13 ans au début de la période de séjour du jeune au pair;
b) pour les enfants qui n’ont pas encore atteint l’âge de 6 ans, rapporter la preuve que leur accueil de jour a été prévu pour une période correspondant à la durée maximale du séjour du jeune au pair ou pour la période jusqu’au moment que le benjamin atteint l’âge de 6 ans;
c) produire un certificat de bonne vie et mœurs pour tous ses membres, majeurs au début de la période de séjour du jeune au pair;
d) verser mensuellement au jeune au pair par virement bancaire, une somme fixe d’au moins 450 €, à titre d’argent de poche, même en cas d’éventuelles périodes d’inactivité du jeune au pair;
e) conclure en faveur du jeune au pair, une assurance complémentaire couvrant les risques en matière de frais médicaux, pharmaceutiques et d’hospitalisation en cas d’accident ou de maladie;
f) mettre une chambre individuelle à la disposition du jeune au pair et lui assurer le libre accès à l’habitation;
g) laisser le jeune au pair disposer au minimum d’une journée complète de repos par semaine et de toute possibilité de participer à l’exercice de son culte ou de ses conceptions philosophiques;
h) s’engager à conclure une assurance pour l’éventuel rapatriement anticipé du jeune au pair pour cause de maladie ou d’accident, ainsi que s’engager à prendre en charge les coûts qui découleront éventuellement pour l’Etat du séjour du jeune au pair ou de son rapatriement;
i) se déclarer d’accord pour autoriser l’accès à l’habitation aux fonctionnaires chargés de la surveillance.

RECOMMANDATION
Pour une information complète sur les conditions à respecter par la famille d’accueil et le jeune au pair pour obtenir l’autorisation d’occupation et le permis de travail, consultez le site des autorités régionales compétentes.

 

L’autorisation de séjourner plus de 3 mois en Belgique

Si vous souhaitez séjourner plus de 3 mois en Belgique, vous devez au préalable en recevoir l’autorisation du ministre compétent pour l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers ou de son délégué (Office des étrangers).

 

Où introduire la demande d’autorisation de séjour?

A. Vous êtes à l’étranger
Cliquez ici pour en savoir plus sur la procédure à suivre

B. Vous êtes en Belgique
Cliquez ici pour en savoir plus sur la procédure à suivre

 

Textes utiles

  • Loi du 30 avril 1999 relative à l’occupation des travailleurs étrangers
  • Arrêté royal du 9 juin 1999 portant exécution de la loi du 30 avril 1999 relative à l’occupation des travailleurs étrangers
  • Loi du 15 décembre 1980 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers
  • Arrêté royal du 8 octobre 1981 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers